La vinification

La Vinification

Avec le temps, je remarque qu’on travaille de plus en plus en douceur.

C’est beau et sportif de faire des pigeages à la main – mais maintenant je sais mieux quand on doit laisser le vin tranquille, quand un petit remontage suffit, quand c’est le moment pour un délestage.

Comme on commence avec un produit parfaitement propre, je peux me permettre de faire des cuvaisons longues, allant parfois jusqu’à quatre semaines.

On vinifie dans des cuves en béton – côté élevage, on privilégie des barriques de grand volume (500 ou 600 litres) pour donner juste une complexité additionnelle sans aucun excès de bois.

© Copyright - Lidewij van Wilgen